• Commande expédiée le jour même !
  • Livraison gratuit superieure 75 €
  • Retour possible sous 30 jours !

La préparation des particules

Le mot ”particules” est utilisé dans la pêche comme nom collectif pour les petites graines, les noix et les haricots.

Raven Pêche 28 juillet 2021
La préparation des particules
La préparation des particules

La préparation des particules

Le mot ”particules” est utilisé dans la pêche comme nom collectif pour les petites graines, les noix et les haricots. Les plus connus sont le maïs, les noix tigrées et le chènevis. Les particules sont principalement utilisées par les pêcheurs de carpes, mais les pêcheurs de poissons blancs utilisent également certaines espèces avec beaucoup de succès. Pour les pêcheurs de carpes, les particules sont intéressantes parce qu'elles sont relativement bon marché. Surtout en comparaison avec les bouillettes ! Cette nourriture naturelle contient déjà des attractants naturels et est donc très appropriée pour les courtes sessions de pêche. Les particules sont très petites et se répandent facilement sur une grande surface. Les poissons doivent chercher plus longtemps et sont donc plus actifs sur votre lieu de pêche, sans être saturés. Plus les poissons restent longtemps actifs sur votre site, plus ils ont de chances de rencontrer votre esche !

Les particules sont très petites et se répandent facilement sur une grande surface.

Les particules sont consommées par toutes sortes de poissons. Toute cette activité sous-marine attire l’attention et bientôt d'autres poissons se joindront au festin. Le fait que de nombreux poissons mangent signifie qu'il y a une grande bouffe et l'envie de nourriture fait que les poissons sont moins attentifs et mangent plus rapidement. Bien sûr, ils veulent tous prendre un grain, un haricot ou une noix avant que tout ne soit parti ! La vigilance réduite facilite la capture d'un poisson normalement "plutôt timide" .

Grosse différence de prix !

Les particules peuvent être achetées prêtes à l'emploi dans des pots, des boîtes ou des sacs pratiques. Ils sont alors déjà trempés et cuits et prêts à être utilisés. Il est toujours facile d'avoir un tel pot dans son sac de pêche, mais si vous pêchez ou appâtez beaucoup, il est préférable d'utiliser des graines sèches naturels. C'est un peu plus de travail, mais la différence de prix en vaut la peine. Il suffit de regarder les prix, la différence est considérable ! Surtout quand on sait que les particules absorbent encore l'humidité après la cuisson et le trempage et qu'elles vont se dilater considérablement.

La préparation des particules n'est pas difficile du tout, mais c'est important ! Les particules non traitées sont trop difficiles à pêcher avec. Ils sont mangés, mais les particules non cuites sont nocives et dans la plupart des cas même mortelles pour le poisson. C'est pourquoi il faut toujours bien préparer les particules avant de les lancer dans l'eau ! Les particules les plus couramment utilisées sont le maïs, le chènevis et les noix tigrées. Tous nécessitent une préparation simple, que j'aimerais détailler pour chaque espèce.



Le maïs sec ou le maïs doux ?

Le maïs est un aliment classique pour les poissons. Cet or jaune se distingue bien sous l'eau et est immédiatement reconnu par les poissons comme de la nourriture. Vous pouvez acheter le maïs en boîte, il est alors sucré et très doux. C'est un excellent appât pour la carpe et très adapté par exemple à la pêche au flotteur. Mais le maïs doux a aussi un gros inconvénient : trop de poissons l'aiment ! Les poissons blancs adorent ces grains doux, Ils continuent à manger votre esche jusqu'à ce que votre hameçon soit vide et que vous attendiez sur votre chaise pour rien. Les poissons blancs sont majoritaires et trouvent donc souvent votre esche plus tôt que la carpe. Les poissons blancs qui ont découvert votre coup amorcé ne vont pas s'arrêter de manger et bien sûr, vous voulez qu'il en reste pour la carpe.

C'est pourquoi le maïs sec est souvent une meilleure option. Nous devons encore le faire cuire pour qu'il devienne un peu plus doux (il ne devient pas aussi doux que le maïs en boîte) ! C'est pourquoi vous ne donnez pas la possibilité aux poissons blancs beaucoup plus petits de le manger. Le maïs restera plus longtemps au coup amorcé à cause de cette dureté, laissant au moins une table dressée pour la carpe. Mais comment préparer le maïs sec pour les poissons ?

Nous devons encore le cuire pour qu'il devienne un peu plus doux (il ne devient pas aussi doux que le maïs en boîte) !

La cuisson du maïs

La préparation du maïs sec est très facile. Vous commencez avec un seau que vous remplissez à moitié avec du maïs sec, puis vous remplissez le seau avec de l'eau. Le maïs absorbe beaucoup d'eau et gonflera beaucoup. Lorsque vous avez immergé le maïs, vous le laissez tremper pendant 48 heures. Après ces 48 heures, le maïs est gonflé et prêt à être cuit. Égouttez l'eau de trempage du maïs trempé et remplissez une vieille casserole à moitié avec ce maïs.

Ensuite, remplissez la casserole d'eau et allumez le feu. Il est important de prendre beaucoup d'eau car une partie s'évapore pendant la cuisson ! Après une demi-heure de cuisson, vous pouvez éteindre le feu et votre maïs sera gonflé et moins dur. Versez le maïs dans un seau et ajoutez éventuellement un booster.

Votre maïs est maintenant prêt à l'emploi ! Vous pouvez aller pêcher avec, mais vous pouvez aussi le congeler sans le liquide de cuisson.

Le chènevis

La graine de chènevis est un bon amorce et un appât pour toutes sortes de poissons. Les gardons l'adorent, mais la brème et la carpe peuvent difficilement l'ignorer non plus. Le chènevis est la graine de la plante de cannabis. Lorsque nous achetons du chènevis sous forme sèche, ce sont des graines dures et fermées. Ils ne sont pas aussi durs que le maïs, mais il faut quand même les faire tremper et les cuire. Les graines de chènevis à l'état sec flottent au début, il faut donc les faire tremper dans de l'eau jusqu'à ce que les graines se soient imprégnées d'humidité. Après 24-48 heures de trempage, les graines sont saturées et prêtes à être cuites.

La graine de chènevis est la graine de la plante du cannabis. Lorsque nous achetons du chènevis sous forme sèche, ce sont des graines dures et fermées.

Le cuisson du chènevis

Nous remplissons une casserole avec le chènevis trempé et nous la remplissons bien d'eau. Au bout de 20 à 30 minutes, les graines s'ouvrent et le germe blanc apparaît. Ce germe blanc est la partie que les poissons aiment le plus ! Les graines de chènevis trempées et cuites sont maintenant ouvertes pour que les arômes et les saveurs soient bien mieux libérés ! Après la cuisson, nous laissons le chènevis dans l'eau chaude pour une autre nuit. À ce moment il est possible d’ajouter des arômes ou des substances aromatiques, mais le chènevis a déjà une odeur considérable de soi-même. Pendant cette nuit, de plus en plus de graines vont germer et le chènevis est prêt à être utilisé. Remarque : pas toutes les graines de chènevis germent, cela dépend de la qualité et de la fraîcheur. Le chènevis plus vieux et séché germera moins bien que les graines de chènevis fraîches.

Les noix tigrées

Les noix tigrées sont de petites noix dures qui poussent sous le sol. C'est une noix sucrée qui ressemble à une amande au goût. Vous achetez des noix tigrées sèches. Avant de pouvoir les donner aux carpes, nous devons les faire tremper et les faire cuire. Cette préparation est très importante car les noix tigrées non cuites sont nocives pour le poisson ! Mais comment préparer correctement les noix tigrées ?

Le cuisson des noix tigrées

Le cuisson des noix tigrées

Les noix tigrées sont d'abord trempées dans un seau d'eau. Veillez à ce qu'il y ait suffisamment d'eau dans le seau car ils absorbent beaucoup d'humidité lors du trempage. Faites tremper les noix tigrées pendant 48 heures. Après le trempage, les noix tigrées doivent être cuites. Remplissez une casserole à moitié avec les noix tigrées trempées et remplissez-la ensuite d'eau. Maintenant, laissez les noix tigrées cuire pendant 45-60 minutes. Éventuellement, après la cuisson, on peut ajouter une arôme. Le sucre, la bière brune ou la poudre de chili sont des additifs bien connus qui peuvent donner encore plus de saveur à vos noix tigrées. Toutefois, ce n'est pas nécessaire car, à l'état naturel, la noix tigrée a déjà un goût et une odeur sucrés auxquels les carpes ont du mal à résister..

Après la cuisson, il est préférable de laisser fermenter les noix tigrées pendant environ 48 heures dans un seau fermé. Au bout de ces 48 heures, une couche de mucus doux sucrée sera formée sur les noix. Cette couche de mucus crée un nuage d'arômes et de saveurs attrayant dans l'eau. Maintenant, vos noix tigrées sont prêtes à être utilisées et vous pouvez les emmener au bord de l'eau !

Bonne prise !