• Commande expédiée le jour même !
  • Livraison gratuit superieure 90 €
  • Retour possible sous 30 jours !

La pêche hivernale dans le port avec Jan van Schendel

Chers lecteurs, voici le premier blog de la série de nombreux autres qui suivront. Les blogs porteront principalement sur toutes sortes de choses que je vis en tant que pêcheur et entraîneur d'équipes nationales de pêche.

Raven Pêche 1 mars 2021
La pêche hivernale dans le port avec Jan van Schendel
La pêche hivernale dans le port avec Jan van Schendel

La pêche hivernale dans le port avec Jan van Schendel

Chers lecteurs, voici le premier blog de la série de nombreux autres qui suivront. Les blogs porteront principalement sur toutes sortes de choses que je vis en tant que pêcheur et entraîneur d'équipes nationales de pêche. J'essaierai également d'expliquer régulièrement des sujets informatifs. Ce premier blog traite essentiellement de la pêche hivernale dans le port.

Une belle année avec beaucoup de beaux moments.

Je veux aussi approfondir le sujet, réfléchir à des choses techniques/tactiques et surtout " comment et pourquoi", par exemple les résultats des matchs que je pêche. J'espère ainsi que vous tous, en tant que lecteurs, pourrez d'une manière ou d'une autre profiter de mes blogs. Commençons par la pêche d'hiver dans le port.

L'hiver LE temps de pêcher

De nos jours, les mois d'hiver sont ma période de pêche préférée de l'année. C'est en fait la seule période à laquelle je peux vraiment prêter attention à la pêche elle-même. Quand je fais cela, je suis aussi assez extrême. Personne ne préfère pêcher en hiver que moi ! Par extrême, je veux dire que je pêche beaucoup de compétitions dans une période assez courte (l'hiver). J'en arrive de plus en plus souvent à la conclusion que j'aime beaucoup la pêche hivernale dans le port.

La pêche hivernale dans le port était vraiment fantastique pendant les derniers jours de l'année. C'est un bel "hiver de pêche" de toute façon. En particulier dans les ports de plaisance de la région où je vis, la pêche est nettement meilleure en ce moment que ces dernières années. J'entends aussi beaucoup de bonnes nouvelles d'autres régions du pays. Enfin quelque chose de positif, car dernièrement, je n'ai entendu que des histoires sur des prises de moindre importance.

La pêche hivernale dans le port, Action !

Je l'ai déjà écrit, je suis assez extrême une fois que je suis à la pêche. C'était presque en décembre avant que je puisse enfin commencer la pêche hivernale dans le port. Jusqu'alors, il y avait toujours une foire quelque part où je devais assister, ou d'autres engagements me mettaient des bâtons dans les roues. Mais une fois que j'aurai commencé, il y aura peu de pêcheurs qui pêcheront plus souvent que moi.

La pêche d'hiver dans le port est différente que les compétitions feeder où on attend une seule morsure.

Ces dernières années, ma pêche hivernale a été basée presque exclusivement sur la pêche dans les ports de plaisance. Il y a souvent beaucoup de poissons à pêcher là-bas et je préfère de loin faire cela à cette période de l'année plutôt que d'attendre et d'attendre à une prise lors d'un concours feeder, par exemple.

Pêche à la main

Ici, vous pouvez souvent pêcher "à la main", mais il faut parfois se servir d'une canne de 10 ou 11 mètres. Les poissons sont souvent capturés à l'aide de casters à l'hameçon et l'autre chose remarquable est que presque aucun des concurrents ici utilise encore d'amorce lors de la pêche hivernale dans le port. Au début, il suffit d’amorcer avec du chènevis germé et des casters et c'est parti. Il est souvent important de bien réfléchir à la manière exacte d’amorçage. Il y a un "problème supplémentaire" sous la forme de millions de très petits perches qui nagent ici chaque année.

Amorçage avec des appâts vivants est un désastre dans ce port ! Pêchez plutôt avec des casters.

Lorsqu'il y a beaucoup de poissons à pêcher, tout est question de vitesse et aussi d'efficacité. Je pense que le plus important est cette efficacité. Vous êtes peut-être le pêcheur le plus rapide du monde, mais si vous ratez trop de touches ou si vous perdez trop de poissons, vous n'obtiendrez jamais un bon résultat, ma tactique est toujours basée sur cela. Souvent, je pêche sur le fond. De ce fait, une touche vient une fraction de seconde plus tard. Souvent, le flotteur ne coule pas, mais remonte, c'est comme ça que je ne manque pas beaucoup de touches.

En pêchant vite et en perdant peu de poissons, vous obtiendrez un bon résultat.

Il faut souvent descendre l'appât au fond aussi vite que possible. Cela signifie que l'appât ne peut plus être intercepté par les petits poissons qui nagent plus loin du fond. Donc pas de belles dispositions de plomb ici ! C'est vraiment désastreux ici, juste tout le plomb contre la boucle de la connexion avec le bas de ligne et les bas de lignes utilisés très courts. J'utilise 15 centimètres ici et si les poissons semblent bien mordre, mes bas de lignes sont que 10 centimètres de long.

Pêchez avec des leurres ?!

L'appât est aussi quelque chose de spécial. Toutes sortes de leurres (asticots ou casters) et aussi les "spaghettis", qui sont disponibles en différentes couleurs et espèces de différentes marques, sont indispensables ici. Pourquoi ? Vous pouvez attraper jusqu'à 50 ou 100 poissons avec le même appât. Quand le poisson mord bien, les leurres purs fonctionnent mieux, mais j’ajoute souvent un asticot ou un pinkie à l'hameçon. N'utilisez pas beaucoup d'amorce. Beaucoup de pêcheurs n’amorcent pas du tout ! Sauf quelques casters et chènevis.

De nombreux pêcheurs mettent que des casters ou du chènevis.

Je suis peut-être traditionnel, mais pendant la pêche hivernale dans le port, je mets toujours quelques boulles d’amorce ou plutôt du pur fumier de pigeon auquel j’ajoute de l'amorce sèche jusqu'à ce que la bonne humidité soit atteinte. J'ai toujours environ 700 à 800 grammes de fumier de pigeon auxquels j'ajoute trois quarts de litre d'amorces sèches. Quelle amorce? JVS Gardon Noir, c'est une excellente amorce à utiliser ici.

La pêche hivernale dans le port avec Jan van Schendel

En conclusion

Un mot sur la pêche hivernale dans les ports. Parfois, vous pêchez simplement à partir d'un rivage, mais beaucoup plus souvent vous vous asseyez sur des jetées et vous pêchez entre des bateaux amarrés. Un conseil : emportez le moins de matériel possible sur la jetée et placez-le sur le lieu de pêche de manière à ce que les propriétaires de bateaux puissent toujours passer et se rendre à leur bateau. Ils paient souvent beaucoup de surestaries et c'est nous qui devons-nous adapter.

La pêche hivernale dans le port avec Jan van Schendel

La pêche hivernale dans le port est vraiment géniale, mais dans de nombreuses marinas, la pêche est désormais interdite. Alors s'il vous plaît, soyons très frugaux, dans les endroits où c'est encore permis ! Encore une chose, apportez toujours un réservoir d'eau ou un seau. Vous pouvez ainsi rincer votre lieu de pêche sur la jetée après la pêche ou, mieux encore, utilisez un balai à main.

Je souhaite à tous les lecteurs beaucoup de plaisir à la pêche ! Il y aura bientôt un nouveau blog, attrapez-les !

Consultez les derniers blogs avec des conseils, des techniques et bien plus encore !